retour

Examen de la vessie (cystoscopie)

En cas de suspicion d’une maladie vésicale, l’urologue doit réaliser ce que l’on nomme une cystoscopie, c’est-à-dire un examen endoscopique de la vessie. Cette opération diagnostique, pour des raisons évidentes, est plus facile chez la femme et plus difficile chez l’homme : elle est réalisé en anesthésie locale, éventuellement associée à une sédation médicamenteuse, au moyen d’un instrument introduit dans la vessie par l’urètre. Cet instrument est muni d’un système de rinçage et d’une optique qui permet à l’urologue d’examiner la vessie dans sa globalité. Cet examen est particulièrement indiqué en cas de sang dans l’urine, même lorsque celui-ci n’apparaît qu’au microscope, car il faut pouvoir apprécier toute modification si minime soit-elle de la muqueuse vésicale. La mise en évidence de telles anomalies, surtout si elles sont petites, est impossible au moyen d’autres méthodes diagnostiques telles que les ultrasons ou la radiologie. Le résultat de cet examen est donc d’une importance considérable pour le patient. Après l’examen, des brûlures en urinant surviennent pendant quelques heures ; les infections sont exceptionnelles si la technique a été pratiquée de manière adéquate.


retour